Protéger son nom de domaine

photo de Gauvin Bristiel
publié le

Le nom de domaine est l'adresse d'accès à votre site, celle que vos visiteurs et clients vont retenir et utiliser pour accéder à vos prestations. Sa désactivation peut avoir des conséquences catastrophiques : une indisponibilité temporaire vous prive d'activité jusqu'à rétablissement du service. En cas de perte du nom de domaine, il vous faut non seulement communiquer sur le changement d'adresse internet, mais en plus, le nouveau titulaire pourrait se servir de votre ancienne adresse pour vous causer du tort.

La protection de votre nom de domaine est indispensable.

Vous retrouverez sur cette page les 4 points à vérifier pour garantir la sécurité maximale de vos noms de domaine.

À lire également : cas célèbres de vol de noms de domaine, méthodes employées et conséquences.

1- Gardez vos coordonnées WHOIS à jour

C'est la règle élementaire pour tout titulaire d'un nom de domaine : vos coordonnées de contact associées au nom de domaine doivent être renseignées et à jour, notamment votre adresse de contact. Ainsi, vous êtes averti dès qu'un événement relatif à votre nom de domaine se produit, notamment les demandes de transfert et les avis de renouvellement.

Le reste des coordonnées ne doit pas non plus être négligé : si celles-ci sont changées, leur historique devient un indice important pour déterminer le propriétaire légitime.

La conditions de dépôt des registres

Le titulaire d'un nom de domaine n'en est pas réellement propriétaire : il "loue" le nom de domaine auprès d'un registre, en passant par un bureau d'enregistrement ("registrar"). Le registre décide des conditions à remplir pour avoir le droit à un nom de domaine dans une certaine extension. Par exemple, les noms de domaine en .ARCHI sont réservés aux archiectes agréés et à leurs structures ; les noms de domaine en .US ne peuvent être exploités que par les personnes physiques et morales des États-Unis et les entités ayant une relation commerciale avec les États-Unis.

Très souvent, la vérification du remplissage des conditions se fait en aval : la réservation du nom de domaine est libre et la bonne foi du titulaire présumée. Des contrôles aléatoires sont effectués et le registre réclame alors une preuve de la légitimité du dépôt du nom de domaine. Si le titulaire n'est pas en mesure d'en fournir, le registre peut alors désactiver son nom de domaine avant même la date d'expiration prévue.

ProDomaines vous averti dès lors que vous réservez un nom de domaine dont la réservation est soumise à conditions. Vous pouvez réserver des noms de domaines dans des pays exigeant une présence locale par le biais du réseau de partenaires ProDomaines.

Votre boite e-mail est-elle sécurisée ?

Une chaine a la force de son maillon le plus faible : votre compte auprès de votre bureau d'enregistrement permet d'administrer vos noms de domaine et notamment d'obtenir les codes pour autoriser leur transfert sortant. Si un tiers parvenait à accéder à votre interface, vos noms de domaine seraient ainsi à sa disposition. La méthode la plus courante pour se procurer malicieusement vos codes d'accès est de pirater votre boite e-mail associée à votre compte.

Assurez-vous :

  • que les mots de passe de votre compte registrar et de vos adresses e-mail sont complexes et différents ;
  • que vous utilisez une adresse e-mail différente pour celle affichée dans le whois (qui est publique et sera donc la cible des pirates) et pour celle de votre compte registrar (qui est cruciale dans la protection de votre compte) ;
  • que votre fournisseur e-mail est fiable.

2- Ne laissez pas votre nom de domaine expirer

Un nom de domaine est unique : lorsqu'il est réservé, c'est pour une période allant d'1 à 10 ans. À l'issue de celle-ci, le nom de domaine, s'il n'est pas automatiquement renouvelé, passe en "période de rédemption" : il devient alors indisponible, et son titulaire dispose d'une trentaine de jours pour le réserver à nouveau. À l'issue de cette période, le nom de domaine retombe dans le domaine public, c'est-à-dire que tout un chacun peut alors le réserver.

La réservation se fait sur le principe traditionnel du "premier arrivé, premier servi". Ainsi, il suffit à une personne désireuse de récupérer votre nom de domaine de mettre un place un robot qui se chargera de la réservation à l'instant où le domaine redevient disponible : cette pratique est appelée backorder. Légalement, le nom de domaine lui appartient alors.

whois de surcouf.com : réservé jusqu'en 2021
10 ans de tranquillité : le titulaire de la marque Surcouf, la grande surface dédiée au high-tech en liquidation depuis 2012, conserve avec précaution le nom de domaine <surcouf.com> qu'il a renouvelé jusqu'en 2021.

En juillet 2014, Sony Online Entertainment n'a pas renouvelé automatiquement l'un de ses noms de domaine. Celui-ci était au coeur de sa plate-forme de jeux en ligne. Le temps de s'apercevoir de l'erreur, de renouveler le domaine et d'attendre la propagation DNS, des millions de clients ont été privés de jeux en ligne.

Un bureau d'enregistrement ("registrar") orienté professionnels tel que ProDomaines reconduit tacitement les noms de domaine de ses clients afin d'éviter qu'un oubli ne soit à l'origine de la désactivation d'un nom de domaine.

Enregistrez votre nom de domaine sur plusieurs années

Pour éviter que votre nom de domaine expire, plusieurs stratégies sont à explorer. D'une part, gardez vos coordonnées à jour comme indiqué plus haut, vous serez ainsi prévenu à l'approche de la date d'expiration. Néanmoins, le risque zéro n'existe pas, et il est possible que vous oubliiez de renouveler malgré les relances de votre bureau d'enregistrement. Le meilleur moyen de réduire ce risque est de diminuer sa fréquence en réservant vos noms de domaine sur plusieurs années. La plupart des extensions permet de déposer des noms de domaine pour une durée maximale de 10 ans : n'hésitez pas à opter pour cette solution de tranquillité, d'autant que les tarifs pluriannuels sont dégressifs.

3- Activez un nom de domaine pour protéger votre marque

De la même manière que l'exploitation d'une marque ne vous garantit pas sa protection si vous ne la déposez pas, un nom de domaine ne correspondant pas à une marque déposée peut, selon la législation applicable, être récupéré par la voie judiciaire par un tiers déposant cette marque. Toutefois, en France, si vous déposez un nom de domaine et l'exploitez effectivement, celui-ci peut constituer une antériorité opposable à une marque.

L’une des premières décisions, sinon la première, à avoir reconnu ce principe, est un jugement du Tribunal de grande instance du Mans du 29 juin 1999, Microcaz c/ Oceanet, concernant le nom de domaine oceanet.com qui n’est pas exploité. En l’espèce, le Tribunal avait reconnu que le nom de domaine exploité était antérieur et avait donc prononcé la nullité de la marque déposée postérieurement.

Pour plus d'informations, voir l'article de Nicolas Demilly : Ne négligez pas vos noms de domaine !

Si vous gérez plusieurs noms de domaine, protégez-les en les faisant pointer vers l'un de vos sites, ou, à défaut, en personnalisant la page d'attente qui s'affichera lorsqu'un internaute visitera l'un de vos noms de domaine. L'interface de gestion de vos noms de domaine chez ProDomaines vous permet de voir d'un coup d'oeil quel usage est fait de chacun de vos domaines, notamment par une capture d'écran.

4- Choissisez consciencieusement votre bureau d'enregistrement

Les noms de domaine sont gérés à deux niveaux : le premier est le registre, aussi appelé registry, qui gère l'extension, c'est-à-dire le suffixe du nom de domaine (.FR, .COM, .NET...). Le deuxième niveau se compose des bureaux d'enregistrement, également appelés registrars, qui sont chargés par les registres de la redistribution des noms de domaine au public. Les bureaux d'enregistrement sont tous des sociétés privées, et sont de fait hétérogènes : tous ne se valent pas en terme de qualité de service et de confiance.

logo d'accréditation de l'ICANNAussi, afin d'éviter les litiges avec votre prestataire même, choisissez-le avec soin : vérifiez notamment les accréditations de celui-ci directement sur les sites des registres. Vous trouverez le lien vers le site du registre de chaque extension dans la fiche de cette dernière, dans notre rubrique extensions. La première accréditation à vérifier est celle de l'ICANN, autorité mondiale en charge de la régulation des noms de domaine.

À titre d'exemple, la liste des bureaux d'enregistrement accrédités ICANN se trouve à cette adresse. Vous retrouverez ProDomaines à la ligne "BDL Systemes SAS dba ProDomaines" ainsi qu'un lien menant à notre site, attestant l'accréditation par l'ICANN.

ProDomaines est accrédité auprès de l'ICANN, ainsi que de nombreux registres que vous trouverez dans la rubrique "accréditations registrar".

Que faire si mon nom de domaine m'a été volé ?

Si votre nom de domaine a été récupéré par un procédé malicieux, contactez en priorité votre bureau d'enregistrement : c'est lui qui pourra vous rendre vos accès d'administration et restaurer vos paramètres antérieurs.

Si toutefois le nom de domaine a déjà été transféré (votre bureau d'enregistrement ne le gère plus), il est trop tard : vous devez lancer une procédure judiciaire ou extrajudiciaire pour récupérer le nom de domaine. Le recours est le même dans un cas de cybersquatting (le nom de domaine ne vous appartenait pas à l'origine, mais il ressemble à votre marque et vous parasite).

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, n'hésitez pas à consulter notre page dédiée à la récupération de nom de domaine et à nous contacter pour bénéficier de notre expertise.

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
2 + 11 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···