Expiration et réactivation : le cycle de vie d’un nom de domaine

photo de Gaël M
publié le

Un nom de domaine est enregistré pour une période donnée variant, selon les registres, de 1 à 10 ans. Si, à l’instar des marques, il est possible de renouveler ad vitam aeternam un nom de domaine, il n’en demeure pas moins que sans renouvellement de la part du titulaire, le nom de domaine retombera dans le domaine public.

Cette suppression n’est cependant pas automatique, inutile donc d’espérer récupérer un nom de domaine expirant un 20 novembre 2015 le 21 novembre 2015.

En réalité, au lendemain de sa période d’expiration, le nom de domaine va traverser 3 phases successives avant de retomber dans le domaine public et être effectivement disponible à la réservation :

La période de grâce ou période de renouvellement : de 0 à 45 jours (Add Grace Period)

Cette phase, gérée par le bureau d’enregistrement (registrar), permet de renouveler immédiatement le nom de domaine et, selon les registrars, les services associés. Les couts sont généralement plus élevés qu’un renouvellement effectué avant l’expiration du nom de domaine.

La période de rédemption : 30 jours (REDEMPTIONPERIOD)

Cette phase est gérée par le registre de l’extension concernée. La récupération nécessite alors une demande de restauration motivée auprès du registre. Le cout de cette opération est relativement élevé.

La période de suppression : 5 jours (PENDINGDELETE)

Au cours de cette phase essentiellement technique, le nom de domaine est effacé de la Zone File de l’extension. Aucune action n’est possible alors possible pour éviter cette suppression.

Schéma du cycle de vie d'un nom de domaine générique

Source : http://sketchlex.com/

Si ces phases et délais sont relativement uniformes pour les noms de domaine génériques, il en est autrement pour les extensions pays (ccTLD) pour lesquelles chaque registre applique sa propre procédure de remise à disposition d’un nom de domaine expiré.

Enfin, la récupération n’est jamais garantie à l’issue de la période de suppression (pending delete) : la mise en place d’un backorder (requête d’achat automatique) sur un nom de domaine pourra vous devancer, selon le principe du premier arrivé, premier servi.

ProDomaines reconduit tacitement les noms de domaine de ses clients : ils ne peuvent ainsi pas retomber dans le domaine public par inadvertance. Il s'agit d'une des stratégies à mettre en place pour protéger vos noms de domaine.
Vous pouvez également nous contacter pour réactiver un de nom de domaine en période de rédemption ou en suppression.

Pour aller plus loin :

https://www.icann.org/resources/pages/expired-2013-07-16-fr
https://www.icann.org/resources/pages/eddp-2012-02-25-en
http://www.afnic.fr/fr/ressources/faq/faq-generale/

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
7 + 13 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···