Backorder : récupérer des noms de domaine retombés dans le domaine public

schéma : cycle de vie d'un nom de domaineUn nom de domaine n'a pas de propriétaire au sens propre : lorsqu'il existe, il a été créé par un registre (par exemple, l'Afnic, qui gère les noms de domaine en FR), qui loue, par l'intermédiaire d'un registrar (par exemple ProDomaines) le nom de domaine à un titulaire pour une durée déterminée, généralement de 1 à 10 ans.

S'il n'existe pas, on dit du nom de domaine qu'il est dans le « domaine public » : tout le monde (selon les conditions de réservation) peut alors le réserver et en devenir titulaire.

Pour qu'un nom de domaine déjà existant puisse continuer à exister au terme de la période pour laquelle il a été réservé (au-delà de sa date d'expiration), il suffit qu'il soit renouvelé avant cette date. Le titulaire garde alors les droits sur son nom de domaine.

Si toutefois celui-ci venait à oublier le renouvellement ou souhaite ne pas y procéder, le nom de domaine cesse alors d'exister : il retombe alors, après une période dite de rédemption de 30 à 60 jours, dans le domaine public.

Une opportunité de récupérer un domaine à moindre coût

Le nom de domaine pouvant alors être réservé par n'importe qui, il sera attribué à la première personne qui le dépose, selon la règle du « premier arrivé, premier servi ». Néanmoins, un nom de domaine sur lequel un gros site était installé est probablement surveillé par des bots qui s'empresseront de le réserver automatiquement à l'instant où il sera disponible. Cette pratique est appelée backorder.

De nombreux noms de domaine ne sont pas renouvelés par leur titulaire par négligence ou délibérément. Ces noms de domaine abandonnés peuvent vous intéresser, ProDomaines vous permet de les récupérer.

ProDomaines propose des surveillances de retour au domaine public d'un nom de domaine et son rachat automatique. Cette veille de retombée dans le domaine public est gérée sur une base commune à l’ensemble des prestataires et couvre de nombreuses extensions (.COM, .NET, .ORG…). En cas de plusieurs demandes pour le même nom de domaine, des enchères sont organisées et le nom est attribué au plus offrant. Le montant maximal pouvant être proposé par ProDomaines en mandat de son client est fixé à l’avance. Cette surveillance d’expiration d’un nom de domaine est intemporelle.

Contactez-nous pour connaitre les modalités d'établissement d'un backorder.
Nous étudierons avec vous les options les plus pertinentes vis-à-vis de vos projets.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
Indiquez quels noms de domaine vous intéressent, ainsi que toute information qui pourrait nous être utile.
18 + 1 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

La mise en place d’une surveillance d’expiration de noms de domaine est une prestation payante. En cas de succès de la récupération, les frais de transfert et de changement de titulaire sont à prévoir.

Afin de protéger ses clients contre le backorder, ProDomaines renouvelle automatiquement les noms de domaine avant leur date d'expiration.

Si vous souhaitez monitorer plusieurs noms de domaine afin d'être alerté du passage en période de rédemption de l'un d'eux, utiliser nos services de surveillance de nom de domaine.