Nom de domaine .XXX : bilan de l'ouverture

publié le

 Depuis le 6 décembre 2011, les noms de domaine en .XXX pour un contenu pornographique sont ouverts à tous sur la base du « premier arrivé, premier servi ». Presque 160 000 noms de domaine sont enregistrés dont de  nombreux blocages effectués par les ayants-droits en dehors de la communauté adulte. Le registre permet encore de bloquer des noms de sociétés, marques, patronymes… avec succès. 90 % des grandes sociétés françaises ont déposés leurs .XXX.

La première journée d’ouverture du .XXX a permis la vente de 55 000 nouveaux .XXX, à ajouter aux chiffres des précédents lancements en phase « sunrise » (lire notre article à ce sujet : 80 000 demandes « sunrise » de .XXX soumises ) et « landrush », soit un total de 160 000 .XXX.Protection nom de domaine .XXX

Le registre annonce que chaque .XXX fait l’objet d’un contrôle quotidien avec les solutions McAfee pour détecter d’éventuels « malware ». Les .XXX intègrent également le label « family safety » qui permet aux utilisateurs (comme les parents) de paramétrer leur navigateur pour restreindre l’accès à du contenu pornographique. 250 millions de pages utilisent déjà cette technologie « MetaCert ».

Cependant, le .XXX a été plébiscité pour ne pas être utilisé ! Le nombre de blocage (non dévoilé) par le registre semble important. Aucune entreprise, même de taille moyenne, ne souhaite avoir du contenu pornographique sur un nom de domaine reprenant son nom en .XXX.
La presse grand public internationale et française s’est largement fait écho des réservations par Google d’adresses internet comme android.xxx, google.xxx ou youtube.xxx. Plusieurs universités américaines ont effectué les mêmes démarches.

90 % des grandes sociétés françaises ont bloqué leurs .XXX

En France, les cinquante plus grandes sociétés (par chiffre d’affaires) ont presque toutes succombées au charme du .XXX. D’après le module de surveillance de noms de domaine Keep Alert, 90 % des noms de domaine correspondant aux grandes entreprises françaises ont été bloqués à l’identique en .XXX par les ayants-droits.


  Protection nom de domaine .XXX

Les secteurs automobiles (Citroën, Michelin, Peugeot, Renault), de la construction (Bouygues, Vinci), de la distribution (Auchan, Carrefour, Cora, Intermarché, Leclerc), énergiques (EDF, GDF-Suez, Total), industriels (Airbus, Alstom, du luxe (Christian Dior, L’Oréal, LVMH, PPR), des services (La Poste, Sodexo), des télécoms (Alcatel-Lucent, France Telecom, SFR) ou des transports (Air-France, SNCF) ont tous réservés leurs .XXX pour qu’ils soient inactifs.

Quelques audacieux comme Colas, Rallye ou Sonepar n’ont pas effectué ces dépôts préventifs, sans conséquence pour l’instant.

Maintenant que le .XXX est ouvert à tous, les cas de cybersquatting de marques rimeront avec pornsquatting. Les personnalités n’y échapperont pas. Le premier jour de l’ouverture, un particulier belge a sauté sur le nom de domaine dsk.xxx…

Pour en savoir plus :
Protégez vos noms de domaine en .XXX en contactant un conseiller ProDomaines ou en commandant sur notre moteur de recherche.

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
14 + 6 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···