Dépôt nom de domaine .XXX

nom de domaine en .XXX
Achetez dès maintenant vos noms de domaine en .XXX

Vérifiez gratuitement la disponibilité de vos noms de domaine en saisissant ici le ou les noms de domaine à acheter (utilisez le saut de ligne comme séparateur) avec ou sans l'extension.

Les noms de domaine .XXX sont réservés à l'industrie adulte. Pour Stuart Lawley, le CEO du registre ICM Registry en charge des noms de domaine en .XXX, "nous avons travaillé pendant plus d'une décennie pour créer le .XXX qui est devenu une extension mondialement reconnue et responsable pour le divertissement en ligne pour adultes et qui permet de s'épanouir dans un environnement facilement reconnaissable et auto-réglementé".

Il aura fallu 11 ans pour qu’ICM Registry, réussisse son pari, lors du congrès de l’ICANN à San Francisco en mars 2011 en obtenant l’aval de la super structure régissant l’Internet pour lancer son extension .XXX.

Depuis, ICM Registry a également soumis en juin 2012 trois nouvelles demandes de créations d'extensions internet génériques auprès de l'ICANN : .ADULT, .PORN et .SEX. Si l'ICANN octroie ces extensions à ICM Registry, le registre prévoit d'offrir les enregistrements de noms de domaine en .ADULT, .PORN ou .SEX aux titulaires de .XXX sans frais supplémentaires.

Le registre du .XXX est ICM Registry.

Conditions d’enregistrement des noms de domaine en .XXX

Le .XXX est ouvert à tous les membres de l'industrie adulte ou à toute personne souhaitant protéger sa dénomination, marque ou nom. Ce dépôt préventif empêche le dépôt par un tiers de votre marque pour une utilisation pornographique. Les marques qui ne souhaitent pas que leurs noms soient associés à du contenu pornographique dans un nom de domaine en .XXX peuvent l'enregistrer sans l'activer.

Aucun justificatif n'est nécessaire.

Le .XXX s’enregistre pour une durée minimum de un an et maximum de dix ans.

Le nombre de caractères autorisé composant un nom de domaine en .XXX est de 3 à 63.

Avant son lancement, les noms de domaine en .XXX ont connu une période d'enregistrement prioritaire pour bloquer les marques du 7 septembre au 28 octobre 2011 :

  • Sunrise A : Réservée aux sociétés de l’industrie adulte sur la base d’une marque
  • Sunrise A : Réservée aux sociétés de l’industrie adulte sur la base d’un nom de domaine identique enregistré précédemment sous n’importe quelle autre extension (le nom de domaine doit être antérieur à février 2010)
  • Sunrise B : Réservée pour les sociétés non liées à l’industrie du charme et sur la base d’une marque
  • Landrush (08/11/12 au 25/11/12) : Réservée aux entreprises de l’industrie adulte
  • Ouverture à tous (Premier arrivé, premier servi), le 6 décembre 2011.

80 000 noms de domaine en .XXX ont été déposé durant les "sunrise period".

Nombre de noms de domaine en .XXX

En janvier 2017, il existe 168 450 noms de domaine en .XXX d'après le classement des extensions.

L'extension .XXX a été ouverte à tous en décembre 2011. En juin 2012, le registre annonce 215 000 noms de domaine enregistrés en .XXX. D'après le classement des extensions de noms de domaine, le .XXX est la huitième extension générique mondiale.

Usage des noms de domaine en .XXX

Le nombre de noms de domaine bloqués en .XXX est important. Aucune entreprise, même de taille moyenne, ne souhaite avoir du contenu pornographique sur un nom de domaine reprenant son nom en .XXX. La presse grand public internationale et française s’est largement fait écho des réservations par Google d’adresses internet comme android.xxx, google.xxx ou youtube.xxx. Plusieurs universités américaines ont effectué les mêmes démarches. En France, les cinquante plus grandes sociétés (par chiffre d’affaires) ont presque toutes succombées au charme du .XXX. D’après le module de surveillance de noms de domaine Keep Alert, 90 % des noms de domaine correspondant aux grandes entreprises françaises ont été bloqués à l’identique en .XXX par les ayants-droits.

Chaque nom de domaine en .XXX fait l’objet d’un contrôle quotidien avec les solutions McAfee pour détecter d’éventuels « malware ». Les .XXX intègrent également le label « family safety » qui permet aux utilisateurs (comme les parents) de paramétrer leur navigateur pour restreindre l’accès à du contenu pornographique. 250 millions de pages utilisent déjà cette technologie « MetaCert ».

Le registre a mis en place un programme spécifique dédié aux acteurs pornographiques pour qu’ils puissent enregistrer leurs noms de domaine propres en .XXX. Des actrices américaines comme Stormy Daniels ou Nina Mercedez se sont déjà associées au programme.

captures d'écran de sites web en .XXX

En septembre 2012, le registre des noms de domaine en .XXX a lancé un moteur de recherche dédié aux sites adultes : search.xxx. Les résultats fournis par search.xxx sont uniquement des noms de domaine enregistrés en .XXX et sont garantis scannés par McAfee pour éviter les logiciels malveillants ou les virus. L'internaute peut paramétrer ses préférences sexuelles ainsi que la langue dans laquelle il souhaite consulter les résultats. Une version mobile optimisée existe également.

capture d'écran de Search.XXX

Rachats de noms de domaine en .XXX

Vous trouverez ci-dessous les principales transactions publiques de rachats de noms de domaine en XXX.

En mai 2014, le registre des noms de domaine en .XXX a vendu le nom de domaine sex.xxx contre 3 millions de dollars.

Dans le cadre de la période « pre-landrush », le registre des noms de domaine en .XXX a enregistré la cession de gay.xxx à 500 000 dollars. L’acheteur est Corbin Fisher, un des studios leaders de production de films gays. « ICM Registry » a annoncé neuf autres transactions à plus de 100 000 dollars. fetish.xxx s'est vendu 300 000 dollars, shemales.xxx, 200 000 dollars.

Le second marché des noms de domaine en .XXX a également connu le rachat du nom de domaine blacktube.xxx (3 250 $) pour un site pornographique, en février 2012, jvu.xxx (3 000 $) en avril 2012, pheromones.xxx (1 000 €) en juin 2012.

Si un nom de domaine déjà déposé vous intéresse, visitez notre page dédiée au rachat de nom de domaine.

Litige de noms de domaine en .XXX

Le registre des noms de domaine en .XXX a mis en place des procédures de résolutions de litiges spécifiques à l'extension adulte. Les ayants-droit peuvent également mener des procédures UDRP pour récupérer des noms de domaine litigieux en .XXX auprès de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intelectuelle (OMPI) ou du National Arbitration Forum (NAF).

En juillet 2012, 17 litiges de noms de domaine en .XXX ont été jugés par les deux centres. Les noms de domaine litigieux ont concerné aussi bien une université du Texas baylorgirls.xxx (FA1202001429318), l'équipe de football de New-York <newyorkredbulls.xxx> (D2012-0709), le secteur de la santé danoise <novonordisk.xxx> (D2012-0676), le CEO de Virgin <richardbranson.xxx> (FA1201001423689) ou la plateforme de vidéos musicales Vevo <vevo.xxx> (FA1204001440981).

Surveiller des noms de domaine en .XXX avec logo de Keep Alert

Si vous souhaitez être averti automatiquement quand un tiers dépose un nom de domaine en .XXX (et toute autre extension) contenant votre marque, utilisez le service de surveillance de noms de domaine de Keep Alert à partir de 20 € par mois.

Une question à propos du .XXX ?
Contactez un de nos experts qui vous répondra dans les plus brefs délais.

+33 (0)5 57 26 44 55

contact

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···

Il existe plus de 1 000 extensions internet, utilisez notre formulaire universel pour réserver et acheter un nom de domaine.