TLD Squatting : définition

Un cas de TLD Squatting : Le .CM camerounais

Même les extensions peuvent être détournées ! Le .CM camerounais a joué sur sa proximité typographique avec le .COM pour détourner de nombreux internautes. Via un système de “ wildcard ” ou “ joker ”, lorsque vous saisissiez « tapeznimportequoi.cm ”, vous étiez redirigé vers une page d’attente comprenant des liens commerciaux sponsorisés. Le registre camerounais a ainsi bénéficié de toutes les erreurs d'internautes étourdis, ceux qui oublient de taper le « o » dans l’extension phare .COM (quasiment un nom de domaine sur deux).

Plusieurs millions de dollars de recettes publicitaires ont ainsi été gagnés. Face à la révolte des ayants droits, le registre camerounais a décidé de proposer aux marques d’enregistrer leurs noms en .CM durant l’été 2009.

Le .CM est devenu l’extension la plus dangereuse au monde.

D’après la société McAfee, spécialisée dans les solutions de sécurité informatique, le risque de se retrouver face à des pratiques frauduleuses (virus, spams, spyware, téléchargement illégaux, Pop-Up...) est de 36,7 % parmi les .CM ! Un record.

tld squatting

Le .CM compte beaucoup de détournement via des pages parking.

tld squatting

Cyberquatting de www.fnac.cm

 

tld squattingTLD Squatting : Le .CO Colombien

Le .CO est une nouvelle extension que peuvent choisir les sociétés, collectivités et particuliers pour enregistrer de nouveaux noms de domaine.

Même si le registre s’en défend, le .CO risque d’être considéré comme un .COM sans le M.

Afin d’éviter que des tiers n'enregistrent le nom de sociétés connues, le .CO a décidé de protéger les titulaires de marques avant l’ouverture à tous de son extension via une période d’enregistrement prioritaire (dite « sunrise period ») qui a lieu entre le mois d’avril et de juin 2010.

Les propriétaires de .COM ont donc tout intérêt à réserver leurs noms de domaine en .CO pour éviter le précédent .CM.
Les titulaires de marques ne peuvent pas se permettre qu’un tiers enregistre leurs noms en .CO et l’exploite frauduleusement.
Sur le point de vue de la communication, il est aussi peu envisageable de laisser un site coexister en .CO face à votre site principal en .COM.

De part sa proximité typographique avec le .COM, le .CO risque d’être plébiscité par les cybersquatteurs à l’affût des marques qui auront oublié d’enregistrer leur nom.

Réservez vos noms de domaine en .CO sur PointCO.FR

ProDomaines vous propose également de surveiller les dépôts de nouveaux noms de domaine dans l’ensemble des extensions.

Vous pouvez également scruter individuellement des noms de domaine qui  ont retenu votre attention.

Vous êtes victime d’un cas de « tld squatting » ? Contactez-nous.