Promouvoir son site internet gratuitement grâce aux noms de domaine

photo de Gauvin Bristiel
publié le

54 millions de Français utilisent internet, soit 82 % de la population, d'après une étude de Médiamétrie réalisée en novembre 2013. Le taux d'équipement n'a jamais été aussi élevé, à l'instar du recours aux boutiques en ligne, qui continue de croitre chaque année : l'internaute Français a de moins en moins peur d'acheter sur internet.

Se développer sur la toile nécessite cependant de l'investissement, notamment pour la conception du site. L'une des premières étapes, et l'une des plus importantes, est de choisir le nom de domaine de votre site : celui-ci est une variable pondérante dans le référencement d'un site. Il peut vous permettre de diminuer votre budget communication, notamment celui dédié à la publicité dans les moteurs de recherche.

Analyse d'un moyen peu couteux de développer votre activité sur internet.

Le virage numérique à ne pas manquer

Si vous possédez un magasin physique ("en dur"), vous avez tout intérêt, si votre activité vous le permet, à vous ouvrir à la vente en ligne, sinon au moins asseoir votre présence physique en développant votre notoriété numérique. En effet, 78 % des clients des commerces de proximité se renseignent d'abord sur internet avant de prendre leur décision (source). Vous devez être présent dans les résultats de recherche.

Il y a une dizaine d'années, on vous proposait de vous "référencer dans les annuaires". Cette méthode est complètement désuète et ne fonctionne plus (les moteurs de recherche ont remplacé les annuaires), inutile donc d'y perdre du temps et de l'argent.

Le site internet, la vitrine numérique de votre boutique

Tout comme un magasin physique doit être attirant, visible et bien indiqué pour que les clients s'y intéressent, votre site web doit répondre à des critères d'e-marketing pour engendrer du trafic et des conversions.

Tout d'abord, le nom de domaine. Équivalent à votre adresse physique, il est une adresse unique qui permettra au visiteur de rallier votre site. Il joue également le rôle d'enseigne : le nom de domaine est l'élément distinctif d'un site internet le mieux retenu avec le nom de la marque. Les plus malins confondent même marque et nom de domaine : qui ne connait pas le vendeur en ligne Materiel.net et le site communautaire JeuxVideo.com ? Idéalement, votre nom de domaine contient votre marque, et éventuellement un mot-clé décrivant votre activité.

Ensuite, le site lui-même doit faire bonne figure. Il représente l'intérieur de votre boutique : ça doit être beau, attirant, propre, donner l'envie de rester. Un travail d'ergonomie est donc à prévoir pour s'assurer que le visiteur obtient bien les renseignements qu'il cherche, et qu'il est incité à acheter vos produits ou vous rendre visite : on parle de "call-to-action".

Du côté technique, mieux vaut avoir un bon hébergeur : 40 % des visiteurs quittent un site qui met plus de 3 secondes à se charger (source). Et ils sont encore plus sévères pour ce qui est des pages secondaires !

De même, si votre site est indisponible, cela ne pas faire bon effet : comment réagiriez-vous face à une boutique supposément ouverte mais dont le store est fermé ?

Une fois votre boutique prête à accueillir ses clients, il faut indiquer aux badauds son existence et son emplacement. Les prospectus et le fléchage sont les moyens les plus courants pour se faire connaître. Ceux-ci sont néanmoins couteux, tout comme le sont leurs équivalents numériques : l'e-mailing, qui nécessite généralement de passer par une société spécialisée (telle que DoList), et la publicité payante.

Le Search Engine Marketing

En effet, il n'y a pas de routes sur internet : quand une personne cherche quelque chose, elle ne navigue pas au hasard de site en site jusqu'à en trouver un qui l'intéresse, elle va dans un moteur de recherche et y écrit une "requête", constituée de mots-clés. C'est là que votre site doit être présent : à la requête "restaurant japonais", votre site doit ressortir dans les premiers résultats de recherche. Tout comme un touriste suivrait un fléchage lui indiquant le restaurant japonais le plus proche, plus de la moitié des internautes vont cliquer sur le premier résultat affiché (53%), le reste des clics étant distribué de manière logarithmique : 15 % pour le deuxième, 9 % pour le troisième, 6 % pour le quatrième, 4 % pour le cinquième, etc (source).

Deux moyens existent pour apparaître en tête de liste des résultats de recherche : le référencement payant, et le référencement naturel.

Le référencement payant ou Search Engine Advertising

Proposé par les moteurs de recherche et étant d'ailleurs leur principale source de revenus, le référencement payant consiste en une attribution aux enchères des emplacements en tête de page. On peut le comparer aux panneaux publicitaires et panneaux de fléchages omniprésents dans nos villes.

Dans les pages de résultats internet, on le distingue du référencement naturel par l'étiquette "annonce", "publicité" ou "lien sponsorisé".

Il est facile d'avoir la première position puisque les règles sont claires : celui qui offre le plus gagne l'emplacement. Revers de la médaille, plus votre marché est compétitif, plus les annonces seront coûteuses. Un clic peut coûter entre 50 centimes et une dizaine d'euros selon la requête.

Le référencement naturel ou Search Engine Optimization

Vous n'avez pas réellement la main sur le référencement naturel, d'où son nom : votre position dans les pages de résultats est au bon vouloir des moteurs de recherche, selon des critères qu'ils tiennent secrets.

La comparaison avec le monde réel requiert cette fois un peu plus d'imagination : pensez à un guide Michelin vous fournissant les restaurants de votre région sur la thématique que vous avez choisie, classés par appréciation décroissante. Les auteurs du guide ont testé tous les restaurants et se permettent donc de les hiérarchiser.

L'intérêt du référencement naturel est sa gratuité : votre position dépend de votre notoriété et non de l'argent que vous êtes prêt à dépenser dans la publicité.

L'un des meilleurs exemples est Wikipedia, cité à travers tout le web, et qui, sans injecter le moindre centime en publicité, se positionne souvent avant le site d'une marque lorsque l'on cherche celle-ci.

Les résultats naturels sont également le cœur du moteur de recherche (la publicité payante visant à leur fournir des revenus) : ils en sont de fait plus performants. Ainsi, 85 % des clics sur une page de résultats se font sur les résultats naturels, tandis que seulement 15 % se font sur les liens sponsorisés (source).

les différentes composantes d'une URL : protocole, sous-domaine, nom de domaine, chemin relatif

L'importance du nom de domaine

Comment donc faire en sorte à ce que les moteurs de recherche vous positionnent en tête de résultats ?

Les moteurs de recherche se basent sur des centaines de critères sur lesquels il faut jouer. Parmi eux :

  • le nombre de liens externes vers votre site ("backlinks"),
  • la thématique de votre site et les mots-clés qui en ressortent le plus,
  • la quantité et qualité de texte rédigé,
  • le respect de la thématique de votre site,
  • le non recours au contenu copié depuis ailleurs ("duplicate content"),
  • la vitesse de chargement,
  • la disponibilité des pages,
  • l'ancienneté du site et de ses pages.

Deux critères ont cependant un poids significatif : le nom de domaine et l'URL. L'URL, c'est l'adresse web, unique à chaque page, qui permet d'y accéder. Elle contient toujours le nom de domaine.résultats Google sur le mot-clé boucherie

La stratégie de nommage

Un nom de domaine et une URL qui contiennent les mots-clés recherchés par les internaute ont de très fortes chances de ressortir dans les premières positions. Recherchons par exemple "boucherie" : parmi les 10 premiers résultats, 8, dont vous n'avez possiblement jamais entendu parler, utilisent un nom de domaine contenant "boucherie", les deux exceptions étant des sites bénéficiant d'une forte autorité.

La stratégie de nommage consiste donc à utiliser un nom de domaine contenant le mot-clé principal de votre activité, et des URLs de page contenant les termes recherchés en même temps que le mot-clé principal. Une page par expression vous permet de vous positionner sur les requêtes qui vous intéressent, et ainsi maximiser vos chances d'obtenir un clic, donc une visite.

Tout comme un restaurant gagnera en confiance s'il traverse les années, un nom de domaine accumule de l'autorité avec l'âge. Choisissez donc celui-ci avec précaution, puisqu'il serait pénalisant d'en changer.

Le choix le plus courant de nos jours pour une entreprise souhaitant se faire connaitre localement est l'usage d'un nom de domaine contenant le mot-clé principal et le nom de l'agglomération correspondante. Cette stratégie est motivée par un comportement observé par les internautes : lorsqu'ils cherchent une information régionale, ils tapent leurs mots-clés suivis du nom régional concerné, qui est souvent l'agglomération la plus proche. Ainsi, une personne désireuse de manger du hamburger en région parisienne va chercher "hamburger paris". Le premier résultat correspond exactement à la requête : si vous possédiez ce nom de domaine, vous n'auriez aucun mal à vendre des hamburgers aux parisiens ! Le site en question suit une stratégie de réseau de mini-sites : ce nom de domaine ne sert qu'à se positionner sur cette requête, et amène du trafic et du "backlink" vers le site principal. En réservant ce nom de domaine en plus du domaine contenant sa marque, son titulaire se positionne facilement dans les moteurs de recherche et limite la capacité de ses concurrents à faire de même.

L'intérêt marketing du nom de domaine est donc immense, d'autant plus qu'un nom de domaine, contrairement à une marque, est unique. Et ce qui est rare et précieux coûte cher : c'est pour cela que les noms de domaine descriptifs, c'est-à-dire contenant uniquement des mots-clés, s'échangent parfois à plus de 50 000 dollars.

Aujourd'hui, la plupart des noms de domaine descriptifs dans les grandes extensions sont déjà réservés. Deux solutions s'offrent à vous : vous pouvez soit tenter de récupérer les noms de domaine qui vous intéressent par rachat ou backorder (auquel cas vous pouvez mandater ProDomaines pour s'occuper des procédures), soit profiter de l'arrivée des nouvelles extensions internet telles que .BIKE, .BAR, .BOUTIQUE, .MAISON, qui multiplient le nombre de variantes de noms de domaine disponibles.

Sources

http://blog.mappy.com/2013/09/13/infographie-pourquoi-les-commercants-doivent-sinteresser-au-web-to-store/
http://blog.kissmetrics.com/loading-time/
http://www.mediametrie.fr/internet/
http://www.receptional.com/blog/1st-position-in-google-receives-53-of-clicks
http://research.microsoft.com/pubs/155941/domainbias.pdf

Article connexe : bien rediriger ses noms de domaines secondaires lorsque vous ne les utilisez pas comme mini-site.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute précision ou information complémentaire.

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
6 + 10 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···