Interview .RADIO : rassembler la communauté mondiale de la radiodiffusion

publié le

Parmi les projets de nouvelles extensions (« NewgTLDs ») soumises à l’ICANN, quatre entités se disputent les futurs noms de domaine en .RADIO. ProDomaines.info a interviewé Alain Artero et Giacomo Mazzone, responsables du NewgTLD .RADIO porté par l’UER (l'Union Européenne de Radio-Télévision) et confiants dans l'obtention de leur extension.

ProDomaines.info : Pouvez-vous nous expliquer la stratégie en amont du projet de création d'une nouvelle extension internet .RADIO que porte l'UER ?
UER : Notre projet vise à rassembler la communauté mondiale de la radiodiffusion : stations de radio professionnelles et amateurs, web-radios et professionnels du monde de la radio, mais également toutes les sociétés offrant des équipements ou des services à la communauté. Contrairement aux autres projets à caractère purement spéculatif, notre volonté est d'administrer ce domaine dans l'intérêt de la communauté.
Si nous obtenons la responsabilité de .RADIO, tous les domaines qui seront enregistrés seront sujets à validation, ce qui garantira une qualité et une cohérence optimales à ce nom de domaine de premier niveau (TLD), qui ne comportera que des domaines liés au monde de la radio
.

ProDomaines.info : Qui pourra enregistrer des noms de domaine en .RADIO ?
UER : Quiconque pouvant arguer d'un lien avec le monde de la radio pourra enregistrer un domaine .RADIO. Durant la période de lancement, la préférence sera cependant accordée aux membres de la communauté mondiale de la radio. Ainsi donc, durant cette phase dénommée "Sunrise", la priorité sera accordée aux stations titulaires d'une licence de transmission, qui possèdent une marque déposée ou une "marque" (Brand).
Une fois que le processus sera pleinement opérationnel, le dépôt de domaines sera libre, mais un organe (réunissant les représentants des 12 principales unions/associations mondiales de la radio) sera préposé à la lutte contre le "cybersquatting", c'est-à-dire l'usage abusif de noms de domaine à des fins lucratives, par des entités sans aucun lien avec la communauté de la radio au sens large.

"Les noms de domaine .RADIO accessibles aux dizaines de milliers de stations dans le monde"

ProDomaines.info : Quel volume espérez-vous atteindre ?
UER : Nous espérons qu'à terme, tous les membres de la communauté de la radio (soit quelques dizaines de milliers de stations dans le monde) demanderont leur nom de domaine sur .RADIO, de manière à pouvoir recréer sur Internet la communauté mondiale de la radio et renforcer ses liens avec les auditeurs. .RADIO sera un domaine ouvert à tous ceux qui peuvent se prévaloir d'un lien direct avec le monde de la radio (web-radios, radioamateurs, professionnels offrant des services et équipements liés à la radio, etc.). Nous attachons une grande importance tant au nombre de domaines qui seront enregistrés qu'à leur représentativité de la communauté de la radio.

ProDomaines.info : Quel est l'intérêt spécifique de l'UER d'acquérir des TLD ?
UER : Jusqu'à présent, les membres des associations et unions de la radio avaient une vocation essentiellement nationale. Or aujourd'hui, dans le contexte de la mondialisation, pourquoi les auditeurs d'une station vivant à l'étranger ne pourraient-ils pas accéder à cette radio par Internet ?
Si nous pouvons recréer ce lien entre les radios et leurs auditeurs, en faisant fi des frontières, la radio aura accompli un progrès considérable.

ProDomaines.info : L'UER compte-t-elle tirer un profit financier de .RADIO ?
UER : La réponse est simple : à l'instar de toutes les autres unions de radiodiffusion du monde, l'UER est une organisation sans but lucratif. La politique des prix appliquée dans le cadre de la gestion de ce nom de domaine sera donc déterminée de façon à garantir l'accès le plus large possible aux radiodiffuseurs, organisations et particuliers ayant un lien avec la communauté de la radio.

ProDomaines.info : Craignez-vous de ne pas obtenir votre extension ?
UER : Pas une seule seconde ! L'UER suit de près le débat au sein de l'ICANN sur les critères d'attribution des nouveaux TLD. Ses lignes directrices stipulent clairement que la priorité sera donnée aux TLD représentant des communautés existantes, ainsi qu'aux TLD qui revêtent un intérêt public général. Ces deux critères sont remplis, car la communauté de la radiodiffusion existe depuis 1927. De surcroît, les stations qui possèdent des licences de transmission nationales satisfont à l'exigence de l'intérêt public général.

ProDomaines.info : Quelle est votre stratégie pour vous assurer de l'obtention de .RADIO ?
UER : Notre stratégie a simplement consisté à présenter une candidature claire et transparente, ce qui nous a permis de bénéficier du soutien sans réserve de toutes les associations et unions du monde de la radio. Nous sommes donc convaincus du succès de ce projet de TLD communautaire.

ProDomaines.info : Et si votre candidature devait se solder par un échec ?
UER : Nous sommes convaincus que cela n'arrivera pas, dans la mesure où notre candidature, qui satisfait pleinement aux critères de l'ICANN, répond au mieux aux intérêts collectifs  du monde de la radio.

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
7 + 2 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···