Un été sans noms de domaine ? Impossible

publié le

En temps normal, les vacances permettent de faire un break. Mais pas de chance, cette fois les noms de domaine me poursuivent jusqu'au fin fond de la France.
Pourtant, tout avait bien commencé. Ma meilleure amie (une juriste chevronnée) me conseille un bouquin à lire les pieds dans l'eau. « Tu vas adorer ! Cela te permettra d'éviter de penser au boulot .» Après un petit tour à la Fnac, j'attaque Quand souffle le vent du nord, de Daniel Glattauer (Editions Grasset).
L'histoire se déroule en Allemagne. Une jeune femme, Emmi Rohtner, souhaite résilier par mail son abonnement à une revue intitulée Like. Elle envoie par erreur trois courriels à une adresse électronique erronée à plusieurs jours d'intervalle. Leo Leike la reçoit et lui répond : « Vous avez la mauvaise adresse. Je suis un particulier. Mon adresse est woerter@leike.com. Celle dont vous avez besoin est woerter@like.com. »

Un livre d’amour

Elle s'excuse et peu à peu, un dialogue s'engage. Une relation se noue au fil des mails. Les échanges sont plein de piquants, les réparties grandioses, pleines de non-dits et de sous-entendus. Les voilà profondément amoureux, virtuellement.
Je ne vous pas raconte pas la fin (allez plutôt acheter le livre chez votre libraire), mais cette histoire est un formidable dialogue amoureux. Je remercie mon amie juriste de m'avoir trouvé une histoire d'amour née à cause d'un nom de domaine mal orthographié ! Merci pour la coupure ! Taquine, elle me répond « que je suis la seule personne à avoir pensé au mail squatting en lisant ce livre ». Je lui réplique qu'elle a gagné une citation dans ma chronique de rentrée.

À la recherche du point G

Pour décrocher, je décide d'accueillir des amis à la maison hors du milieu (des noms de domaine j'entends). Résident bordelais depuis le printemps, je suis le régional de l'étape pour mes camarades de passage dans le Sud-Ouest. Ils ont bien préparé leur visite en Gironde en consultant abondamment le site trouvezvotrepointg.com.

J'en reste bouche bée.
- « Vous m'avez dit quel nom de domaine ? »
- Couple d'amis : « Ben, trouvezvotrepointg.com. »
- « Très drôle. Vous avez prévu ce genre de vacances, je vois... »
- Couple d'amis : « Non, non. C'est le site internet du tourisme en Gironde. C'est rigolo et décalé. Tu peux noter où tu as trouvé ton point G par zone ou par type. Que du plaisir ! »

Obligatoirement, un nom de domaine comme cela aurait une place de choix dans ma collection de noms de domaine slogan. Chassez cette pensée, c'est les vacances !

« Vous vendez des oranges aussi ? »

Respirer, s'éloigner de cette drogue de noms de domaine. Direction le Lot-et-Garonne. Repos dans la maison de campagne d'un ami. « On va au marché du village ? » Bien entendu. Effervescence sur la place centrale. Les autochtones sont agglutinés autour de la camionnette flambante neuve du légumier. Une grand-mère s'extasie devant l'adresse mail figurant désormais sur le véhicule prenom-nom@orange.fr et s'exclame impavide :« Vous vendez des oranges maintenant ! »
C'en est trop ! Je rentre au travail. Quand on aime, il n'y a pas de honte à avoir après tout. Je vais consigner mes tentatives de détoxication sur 01net, avant de reprendre un sujet plus sérieux la semaine prochaine.

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
1 + 0 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···