Liste officielle des candidatures aux nouvelles extensions internet (« NewgTLDs »)

publié le

L’ICANN a publié le mercredi 13 juin 2012 la liste officielle des candidats aux nouvelles extensions internet (« NewgTLDs). 1 930 demandes ont été soumises auprès de l’ICANN dont 39 % (751 applications) concernent des doublons. Les candidats fixent désormais leur objectif d’évaluation tout en espérant éviter les objections qui débutent.

ProDomaines a réparti les projets entre les :

54 dossiers français

En France, les projets géographiques concernent les régions Alsace (.ALSACE), Aquitaine (.AQUITAINE), Bretagne (.BZH), Corse (.CORSICA) ainsi que la ville de Paris (.PARIS).

Plusieurs sociétés se sont également portées candidates. L'Oréal a demandé 14 extensions correspondant à des marques mais aussi des termes descriptifs : .BEAUTY, .LOREAL, .MAKEUP, .MATRIX, .MAYBELLINE, .GARNIER, .HAIR, .KERASTASE, .KIEHLS, .LANCOME, .REDKEN, .SALON, SKIN, 欧莱雅...
Les autres .MARQUES français sont :

  • .AIRBUS
  • .ALSTOM
  • .AQUARELLE (fleuriste en ligne)
  • .ARTE
  • .ASTRIUM (filiale de EADS)
  • .AXA
  • .BNPPARIBAS
  • .BOSTIK (filiale du Groupe Total)
  • .CANALPLUS
  • .CLUBMED
  • .CUISINELLA
  • .FROGANS par OP3FT ("Organization for the Promotion, Protection and Progress of Frogans Technology")
  • .HERMES
  • .LANCASTER
  • .LECLERC
  • .MAIF
  • .MMA
  • .MUTUELLE par la Mutualité Française
  • .OVH (registrar)
  • .SANOFI
  • .SCHMIDT
  • .SCOR
  • .SFR
  • .SNCF
  • .SVR (Laboratoires)
  • .TOTAL
  • .WEBER par Saint-Gobain

Parmi les autres extensions portées par des structures françaises, Starting Dot, nouvel office d'enregistrement, se positionne sur les génériques .ARCHI, .BIO, .DESIGN, .IMMO et .SKI. On retrouve aussi le .BANQUE par Gexban (Gestion des EXtensions BANcaires), le .MED par Hexap et le.TRANSLATIONS. La France représente ainsi 2,8 % des candidats.

60 pays ont participé au programme. L’Amérique du Nord représente 47,2 % des dossiers (911 applications), l’Europe 35 % (675), l’Asie - Pacifique 15,7 % (303), l’Amérique Latine – Caraïbes 1,2 % (24) et l’Afrique 0,9 % (17).

Départager les 39 % de doublons

230 extensions ont fait l’objet de demandes multiples. Au total, 751 applications (39 des dossiers) concernent des doublons. Au maximum (des dossiers pourraient être retirés, d’autres invalidés par l’ICANN), 1 409 nouvelles extensions pourraient voir le jour, soit 4,47 fois le nombre de TLD actuellement délégués (315).

Parmi les extensions les plus demandées, il y a le .APP (13), .HOME (11), .INC (11), .ART (10), .BLOG (9), .BOOK (9), .LLC (9), .SHOP (9), .DESIGN (8), .CLOUD (7), .HOTEL (7), .LOVE (7), .LTD (7), .MAIL (7), .NEWS (7), .STORE (7) ou le .WEB (7).
Les candidats aux mêmes extensions sont amenés à s’entendre. Les retraits de dossiers devraient se régler à coups de chéquier. Des enchères sont prévues pour départager les derniers opposants.

Amazon qui candidate à l'obtention de 76 dossiers se retrouve en concurrence avec Google (100 candidatures) sur les .APP, .BLOG, .CLOUD ou .MUSIC.

Cibler la date de son évaluation

Depuis le 8 juin et jusqu’au 28 juin 2012, les candidats aux nouvelles extensions internet doivent saisir une date et une heure précise dans leur application. Ils doivent ensuite se reconnecter pour cliquer au plus près possible de l’objectif de temps fixé. Ce tir à l’arc numérique se jouera à la milliseconde. Les plus rapides verront dans le premier lot d’évaluation comprenant 500 dossiers. Les perdants seront reversés dans les lots 2, 3 ou 4 selon leur performance au tir. Extrêmement décrié, ce système a également prévu dans les cas où plusieurs candidats sont positionnés sur une même extension, de traiter toutes les demandes dans le lot où le premier des postulants aura été placé.

Si un .WEB arrive dans le premier lot et les 6 autres dans le lot 4, toutes les demandes seraient évaluées dans le premier lot. Avec 39 % d’applications en double, le premier tour d’évaluation risque d’être « squatté » par les extensions extrêmement demandées.

L’annonce publique des projets de nouvelles extensions internet du 13 juin 2012 déclenche également la période d’opposition et de résolution de litiges pour une période de sept mois.

Pour en savoir plus : lire nos articles sur les nouvelles extensions.


 

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
5 + 14 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···