NewgTLDs : Governmental Advisory Committee, l'approbation des gouvernements

publié le

Le 17 décembre 2012, une loterie organisée à Los Angeles permettra aux candidats aux nouvelles extensions internet (NewGTLDs) de connaître leur position dans l’évaluation de leur dossier par l’ICANN. Par ailleurs, le GAC (Governmental Advisory Committee), comité consultatif représentant des gouvernements auprès de l’ICANN, vient d’émettre 242 alertes pour 200 dossiers distincts.

Les entités souhaitant obtenir leur NewgTLD ont du 12 au 16 décembre 2012 pour acheter un ticket de loterie d’une valeur de 100 dollars. Le tirage au sort de leur numéro indiquera leur future position dans le calendrier d’évaluation de l’ICANN.

Les premières questions de clarification sur les dossiers de candidature débuteront en janvier 2013. Les postulants auront quatre semaines pour répondre à ces demandes de précision. Les premiers résultats des évaluations initiales seront publiés le 23 mars 2013.

A partir du 26 novembre, la plateforme permettant d’accéder aux applications (TAS) sera rouverte pour les candidats afin de vérifier les informations transmises.

La France en alerte sur les projets .BIO, .SANTE ou .SARL

En parallèle, les pays membres du GAC ont publié des « early warning » sur 200 candidatures . Le Japon s’oppose ainsi au .DATE nom d’une ville nippone. Samoa ne veut pas d’un .WEBSITE car son extension pays .WS est markétée pour signifier « web site », soit site internet en français.

La France a émis 19 alertes sur les candidatures pour des noms de domaine en .ARCHI, ARCHITECT, .BIO, .HEALTH (santé en français), .HOTEL, .HOTELS, .SARL, .VIN, .健康 (santé).

Par exemple, le .BIO risque d’après le membre du GAC français d’induire en erreur l’internaute avec les produits de l’agriculture biologique. Les « .santé » proposés dans différentes langues préoccupent également la France. Le gouvernement français souligne que SARL est une forme juridique des entreprises françaises. Le .VIN correspond à un produit défini par la réglementation de l’Union Européenne.

La France n’est pas le seul pays à avoir émis des « early warning ». L’Australie en a signalé 129 et l’Allemagne 20. Ces alertes n’enterrent pas les NewgTLDs contestés. Il s’agit d’une simple mise en garde des gouvernements.

Parmi les 1 930 demandes initiales, l’ICANN a néanmoins reçu six demandes de retraits officiels (.AND, .ARE, .CHATR, .CIALIS, .EST, .KSB) et sept autres sont en train de se retirer.

Pour en savoir plus : lire nos précédents articles sur le programme des nouvelles extensions internet (NewgTLDs) de l'ICANN.

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
1 + 1 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···