Déposer prioritairement un nom de domaine

La commercialisation des nouvelles extensions internet (NewgTLDs) se déroule principalement par une succession de trois phases d'enregistrement : la Sunrise period pour les marques inscrites dans la Trademark Clearinghouse (TMCH), l'Early Access Program (EAP) puis l'ouverture générale. ProDomaines vous présente les avantages et inconvénients de chaque période.

Deux périodes distinctes

La sunrise period s'impose contractuellement à tous les registres. En complément de cette phase obligatoire, les registres ont toute liberté pour créer, une, deux ou plusieurs autres périodes d'enregistrement prioritaire selon leur propres règles et tarifs. A quelques exceptions près, il n'existe donc qu'une seule distinction ; la période d'enregistrement sunrise qui est strictement limitée au titulaire d'une marque enregistrée inscrite dans la TMCH, puis une ouverture à tous. Cette ouverture à tous peut bien entendue être assortie de conditions tarifaires spécifiques, ce qui est le cas des EAP. L'EAP n'impose aucune restriction en terme de conditions d'éligibilité (marque ou autre), la seule restriction étant en réalité d'ordre économique : acheter un nom de domaine le premier jour d’ouverture à tous sera beaucoup plus élevé qu'acheter ce même nom de domaine 8 jours après si il est toujours disponible.

Certaines extensions sont exclues de ce schéma, notamment les .MARQUES (BrandTLDs), dans la mesure où elles ne sont pas dites "ouverte" mais limitée d'office à certains réservataires particulier.

Diffèrent également les extensions semi-ouverte ou imposant des conditions d'éligibilité, telle que le .BANK qui n'est ouverte qu'aux institutions bancaires ou les extensions géographiques telle que le .NYC. Ces extensions peuvent suivre ce schéma mais impose des conditions d'éligibilité à toutes périodes de réservations : Sunrise, EAP, ouverture générale (Go Live).

 

Phases de lancement d'une nouvelle extension de nom de domaine chez Donuts

Période Sunrise

Les périodes sunrise précédent obligatoirement toutes les périodes d'ouverture au public. Leur durée peut s'étendre de 30 jours à 60 jours selon le modèle choisi par le Registre. La quasi-totalité des Registres ayant opté pour des périodes de sunrise de 60 jours, précédant l'ouverture au public.

Conditions : être titulaire d'une marque enregistrée dans la TMCH, et plus précisément d'un fichier SMD, signature numérique qui validera la demande de réservation auprès du registre. Pour obtenir ce fichier SMD, la marque enregistrée dans la TMCH doit être accompagnée d'une déclaration et d'une preuve d'usage. Seules les marques remplissant ces conditions pourront se voir délivrer ce fichier SMD.

Il est tout à fait possible d'enregistrer une marque dans la TMCH sans preuve d'usage associée, le titulaire ne bénéficiera alors que des Claims Services.

Obtention du nom de domaine : contrairement à la période d'ouverture au public, l'attribution des noms de domaine en période sunrise ne se fait pas selon le principe du premier arrivé, premier servi. Toutes les demandes de réservations en cours de périodes sunrise vont être "accumulées" par le registre qui décidera de leur effectivité à la fin de la période sunrise. Deux cas de figure sont possibles :

  • Je suis le seul à avoir demandé ce label précis dans cette extension --> le registre m'attribue le nom de domaine.
  • J'ai demandé un label dans cette extension, et d'autres titulaire ont fait de même (homonymie) --> le Registre informe les titulaires et met en concurrence les demandes d'enregistrement via un système d'enchères.

Avantage : hormis le risque d'homonymie, la participation à la période sunrise est la garantie d'avoir un enregistrement d'un nom de domaine sans être antériorisé par un tiers.

Inconvénient : il faut être titulaire d'une marque, qui doit de plus présenter un intérêt en termes de nommage. Il est donc impossible de participer au période sunrise pour des signes non déposés en tant que marque (enseigne, raison sociale, nom de domaine, etc...) mais également si je ne dispose pas dans mon portefeuille d'une marque présentant un label intéressant en terme de nommage. La marque "CHANEL PARIS" permettra d'enregistrer, en période sunrise, uniquement les noms de domaine <chanelparis.newgTLD> et <chanel-paris.newgTLD>, qui est nettement moins intéressant que <chanel.newgTLD>

Un enregistrement au sein de la TMCH permet de générer un ou plusieurs labels. Ces labels, lorsqu'on y ajoute une extension, correspondent des noms de domaine. Vous pouvez simuler les labels générés par une marque en utilisant notre générateur de label tmch.
Nous avons configuré ce générateur pour fonctionner par défaut avec des marques françaises.

Coût : Il faut prévoir l'enregistrement préalable d'une marque dans la TMCH (219 € HT / an), s'acquitter des frais de participation à la période Sunrise, ainsi que les frais de réservations du nom de domaine. A ces frais peuvent s'ajouter des frais d'enchère et des frais de nom de domaine premium.

À l'issue de la période sunrise, 5 jours sont nécessaires au registre pour gérer et attribuer les demandes reçues, notamment en cas d'enchère. La période d'EAP ne débutera donc que 5 jours au minimum suivant le dernier jour de période sunrise.

Période EAP : Early Access Program

Cette période est ouverte à tous, sans aucune conditions d'éligibilité spécifiques. Durant cette phase, les titulaires doivent s'acquitter, en plus des frais d'enregistrement classique, d'une taxe supplémentaire qui varie selon le jour où est demandé l'enregistrement du nom de domaine. Ce prix est donc dégressif selon un enregistrement demandé le 1er jour d'ouverture au public et en enregistrement demandé le 7ème jour. Particularité concernant le Registre Donuts, ces périodes débutent toujours un mercredi.

Conditions : s'acquitter des frais d'enregistrement supplémentaires selon le jour de réservation. Aucune autre condition n'est demandée par le registre.

Obtention du nom de domaine : l'extension étant ouverte au public, l'attribution des noms de domaine se fait selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Avantage : la taxe d'enregistrement supplémentaires exigée par le Registre en période EAP va décourager la plupart des réservataires mal intentionnés. Cette période est donc encore peu marquée par l'arrivée des cybersquatteurs. Elle s'avère ainsi être un bon palliatif lorsque l'on ne peut pas (absence de marque) ou ne souhaite pas (en raison du coût) participer à la période sunrise.

Inconvénient : Cette période est ouverte à tous. Si le coût d'enregistrement plus élevé que par la suite va décourager les réservataires indélicats, il peut rester dérisoire pour des personnes souhaitant spécifiquement viser votre marque, ou si celle-ci correspond à un label intéressant (terme générique par exemple). Si vous faites l'objet de cybersquatting, êtes titulaire d'une marque notoire ou pouvant intéresser par son aspect générique, la période EAP et le dernier garde fou qui s'offre à vous. Il faut toutefois faire un calcul des coûts et risques afin de déterminer le jour de participation : 1er ou 7ème ?

Coût : Le coût d'un enregistrement au cours des 3 premiers jours de EAP est supérieur à 1000€. Il sera intéressant est identique le 5ème, 6ème et 7ème jour, la taxe s'élevant alors à une centaine d'euros.

Période Go Live

Simple continuité de la période EAP, puisque l'on est déjà en ouverture à tous, la période Go Live débute immédiatement le jour suivant la fin de la période EAP. Il n'existe alors plus de taxe spécifique en plus du simple cout d'enregistrement du nom de domaine.

C'est la période classique de réservation, celle que l'on connait pour les extensions existantes tel que le .COM, .NET, .ORG,  .FR, .BZH, etc...

Conditions : aucune condition spécifique n'est imposée.

Obtention du nom de domaine :  l'attribution des noms de domaine se fait selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Avantage : Il s'agit bien évidemment de la période où le coût d'enregistrement est le plus faible possible (hors promotions éventuelles par la suite). C'est donc le choix le plus intéressant d'un point de vue financier.

Inconvénient : Le coût d'enregistrement n'est plus dissuasif.

Coût : Le coût d'un enregistrement standard.

Si le nom de domaine souhaité correspond à un nom de domaine premium, il fera l'objet d'une taxe supplémentaire liée à sa qualité de premium. Cette taxe varie selon la "qualité" du premium et viendra s'ajouter au prix de réservation ainsi qu'à tous les éventuels frais supplémentaires (frais de participation sunrise ou frais d'enregistrement en période EAP).

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
13 + 1 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···