Classement des extensions Internet de juillet 2011 : le .CO.UK britannique devient la 4ième extension mondiale

par ,
publié le

Le classement des statistiques d’enregistrement de noms de domaine par extension du mois de juillet 2011 consacre l’avènement du .CO.UK, suffixe du Royaume-Uni, au 4ième rang mondial. Les autres enseignements du classement opposent les dynamiques du .CO, .COM.BR brésilien, .COM.AU australien ou .SE suédois au recul des extensions génériques .ORG, .INFO, .BIZ.

La croissance de 1,25 % du .CO.UK  sur les deux derniers mois permet au Royaume-Uni de gagner une place dans le classement des extensions. Ce « Country Code Top Level Domain » (« ccTLD », extension pays en français) compte presque 9,5 millions de noms de domaine enregistrés. La barre des 10 millions pourrait être franchie d’ici la fin de l’année 2011. Le .CO.UK est ouvert à tous, sans demande de présence locale. Sa durée d’enregistrement minimum fixée à deux ans est atypique. Les dépôts directement au premier niveau, soit le .UK, sont également impossibles.

En cas de litige sur un nom de domaine en .CO.UK, il existe un système de médiation très utilisé résolvant la majorité des cas. Un médiateur neutre discute confidentiellement avec les deux parties pour essayer de trouver une solution. Cette étape est gratuite pour les plaignants.

Si les conflits persistent, les résolutions de litiges ne sont pas gérées par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Le registre a mis en place un système intitulé « Dispute Resolution Service » (« DRS », service de résolution de litige en français) avec des critères similaires aux procédures extrajudiciaires de l’OMPI. 219 décisions ont été rendues en 2010. Elles se répartissent entre 132 décisions résumées (200 £, soit l’équivalent de 227 €), 83 complètes (750 £, soit 851 €) et 4 appels mobilisant 3 experts (£3,000, soit 3 405 €). Depuis le début de l’année 2011, 134 litiges ont été traités via des « DRS ».

.ORG, .INFO et .BIZ à la peine

Le .CO.UK doit également sa quatrième place au recul du générique .ORG (moins 1,14 %) qui perd des noms de domaine depuis deux classements consécutifs. Le .ORG n’est pas le seul « Generic Top Level Domain » (« gTLD », extension générique en français) a être malmené. Le .INFO s’est défait de 1,31 % de ses domaines et descend sous la barre des huit millions. Le .BIZ , lui aussi à la peine (moins 2,49 %), est dans la ligne de mire du .FR français qui doit gagner 50 000 noms de domaine pour le dépasser et devenir la 15ième extension mondiale.

Dans le reste du classement, le .COM franchit tranquillement un nouveau million de noms de domaine. L’extension générique phare dénombre désormais plus de 96 millions de domaine. La progression du .NET lui permet également de dépasser les 14 millions de noms enregistrés.

Un million de noms de domaine en .CO

Le .NL néerlandais, toujours aussi brillant, dépasse les 4,5 millions de noms de domaine. Les extensions pays .COM.BR brésilien (plus 3,37 %) et .COM.AU australien (plus 3,39 %) progressent fortement malgré des conditions d’enregistrements réservées aux entités locales. Le .SE suédois gagne 6 points de hausse et prend la 23ième place auparavant détenue par le .BE belge.

L’extension « markétée » .CO a dépassé le million de noms de domaine déposés le 2 juin 2011, soit moins d’un an avant son premier anniversaire d’existence. La visibilité de la nouvelle extension millionnaire devrait continuer à croitre avec l’adoption par Google d’un nouveau « raccourcisseur » d’URL G.CO.

Le registre précise que 50 % des noms de domaine en .CO sont détenus par des titulaires situés en Amérique du Nord, 25 % en Europe. Les états-uniens croient-ils plus au .CO que de leur extension nationale .US ? En tout cas, leur « ccTLD » perd 4,11 % dans notre classement.

classement des extensions par nombre de noms de domaine en juillet 2011

Vous souhaitez des informations supplémentaires suite à cet article ?
Contactez son auteur ou un expert ProDomaines.

+33 (0)5 35 54 34 00

contact
2 + 5 =
Résolvez ce petit problème mathématique pour prouver que vous n'êtes pas un robot.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné aux opérations relatives à la gestion commerciale. Les destinataires des données sont le personnel de ProDomaines.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à info[at]prodomaines.com .

Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Informations supplémentaires sur notre page de mentions légales.

Contact
···